JPEG - 139.5 ko

Ein Lied Für Paris

Les attentats de Paris de janvier 2015 ont affecté la France, les Françaises et les Français et, de part le monde, (...)

JPEG - 293 ko

Musée de la Stasi - Leipzig

Une petite visite au Musée de la Stasi à Leipzig replonge dans l’ambiance lourde des années 70-80, à l’époque où la (...)

JPEG - 196.3 ko

Société Béninoise d’énergie électrique

Une petite photo du logo de la Société Béninoise d’énergie électrique prise au coin d’une rue du quartier des ambassades (...)

JPEG - 223.1 ko

Aux origines des logos...

Si les logos ont pris une place prépondérante, même omniprésente, dans le quotidien de chacun, le phénomène n’est pas (...)

JPEG - 124.9 ko

Nettoyer les champs de mines : un jeu d’enfant !

Si les hautes technologies sont parfois fatigantes (voire inquiétantes) de complexités, les basses technologies sont, (...)

JPEG - 128.4 ko

HTML, CSS et courrielleurs : casse-tête numérique

J’ai des courriels à habiller et à coder pour un client. Il les envoie de façon massive à des prospects un peu partout (...)

JPEG - 116.6 ko

Logorama

Les logos occupent une place omniprésente dans l’univers urbain quotidien, surtout ceux des grandes marques qui ont (...)

JPEG - 234.8 ko

Dîner dans les arbres en Nouvelle-Zélande.

Qui n’a jamais rêver d’avoir une belle cabane dans les arbres ? De vivre à la façon des elfes, en harmonie avec la (...)

7
jui 2015

Aprés la canicule...

JPEG - 133.6 ko

Pour ce premier Ékographik, après quelques jours de canicule, voici un petit focus sur les changements de température en cours actuellement. La citation vient d’un article de Christel Jacson, sur les changements climatiques en Creuse ( : la Creuse se prépare à avoir un climat méditerranéen... mais sans la mer !)

Inévitablement, quelques réflexions atterrantes ont fusé, du style « le réchauffement est un cycle naturel » ou « la nature va bien s’adapter »… Le climatologue a rétorqué que l’augmentation des températures est quarante fois plus rapide que l’évolution naturelle la plus rapide depuis au moins 1 million d’années », ne laissant absolument aucune chance aux espèces de s’adapter à moyen terme.

JPEG - 200.2 ko

Le climatologue cité est Vincent Cailliez, de la chambre d’agriculture de la Creuse, qui demande une modification des modèles climatiques ("il faut redéfinir le climat") afin de mesurer avec plus d’acuité les changements climatiques en cours (que les modèles anciens sous-estiment, selon lui).









Envoyer un message